Brasil: erospgalvao13@gmail.com +55 (21) 9 7474 5208 | França/Chile dasrarte@hotmail.fr +33 (0) 6 64 13 20 64

Extrait de Presse

buster-capa2

Buster Keaton, sa mélancolie, son air d’être à côté, le « comique » le plus triste du cinéma muet… (…) C’est drôle, émouvant, triste, étonnant, comme un film de Buster Keaton, ou un texte de Lorca. (…) La compagnie Les Trois Clés maîtrise parfaitement le genre et joue du noir et de la lumière en orfèvre, imprime au spectacle, le rythme syncopé des films muets, les comédiens deviennent marionnettes, les marionnettes, comédiens. C’est du théâtre muet qui en dit plus que le théâtre bavard, C’est un enchantement. » La Provence.com – Alain Pécoult
« Avec son spectacle de théâtre gestuel, de marionnettes, de cirque et de musique live, la compagnie franco-brésilienne Les Trois Clés décline avec panache ses talents scéniques autant que poétiques. Eros P. Galvao et Alejandro Nunez Flores – avec à la musique et à la dramaturgie Marcus Borja – sont les concepteurs éclairés de cet instant de mémoire collective pratiqué en compagnie des interprètes David Fernandez et Sigfrido Rivera.

Dans l’ombre d’un chapiteau de cirque, La dernière balade de Buster Keaton fait briller la figure mythique du cinéma muet, l’homme à la triste figure qui fait rire.S’inspirant de la langue surréaliste de El Paseo de Buster Keaton du poète andalou Garcia Lorca, la troupe inscrit le héros du cinéma muet dans sa balade à elle.(…)

Les interprètes manipulateurs de poupées Keaton jouent les marionnettistes acrobates à merveille, assis et recroquevillés dans les fameuses valises de voyage ou bien seuls à bicyclette, ils parcourent avec cœur les chemins inexplorés de la mémoire.(…) Il est impossible de répertorier toutes les images qui font mouche sur ce plateau de théâtre créatif – une piste réelle de cirque… » hottellotheatre.wordpress.com
Véronique Hotte
LE PITCH

Où l’on voit la déchéance inéluctable d’un vieillard célèbre mais oublié: Buster Keaton ! La seule échappatoire : sa mémoire, qui nous entraîne avec lui dans un voyage à travers les âges vécus par le fameux acteur « mélancomique » du cinéma muet. L’AVIS DU FESTIVALIER

C’est un style de théâtre mosaïque qui miroite ici. Tour à tour marionnettistes ou acrobates, les quatre comédiens nous conduisent dans un tourbillon esthétique où la vie côtoie la mort, la beauté, la noirceur, le blanc, le noir, le présent, le passé. A l’image de ces vieux films muets dont Keaton était l’icône. C’est du théâtre sans mot qui nous laisse sans voix tellement c’est beau. Le souci du détail a jusque dans les accessoires qui semblent d’époque, dans l’évocation de la beauté fragile des déchets comme en miroir de la condition humaine, dans la musique réellement jouée en prise directe pour suivre pas à pas la trame du propos gestuel aux doux sons du piano et du bandonéon. Les déambulations-poursuites, en écho au temps qui passe, sont jubilatoires. Sans oublier les effets de lumière, anges-gardiens des tableaux scéniques, tout en clair-obscur. Il n’y a pas de doute, la Compagnie 3 Clés ouvre beaucoup de portes! Collège de La Salle, AVI – City Local News
Le coup de coeur – De la redacion, Jean-Christophe Gauthier

« Buster Keaton, sa mélancolie, son air d’être à côté, le « comique » le plus triste du cinéma muet… (…)

C’est drôle, émouvant, triste, étonnant, comme un film de Buster Keaton, ou un texte de Lorca. (…)

La compagnie Les Trois Clés maîtrise parfaitement le genre et joue du noir et de la lumière en orfèvre, imprime au spectacle, le rythme syncopé des films muets, les comédiens deviennent marionnettes, les marionnettes, comédiens. C’est du théâtre muet qui en dit plus que le théâtre bavard, C’est un enchantement. » La Provence.com – Alain Pécoult
« Avec son spectacle de théâtre gestuel, de marionnettes, de cirque et de musique live, la compagnie franco-brésilienne Les Trois Clés décline avec panache ses talents scéniques autant que poétiques. Eros P. Galvao et Alejandro Nunez Flores – avec à la musique et à la dramaturgie Marcus Borja – sont les concepteurs éclairés de cet instant de mémoire collective pratiqué en compagnie des interprètes David Fernandez et Sigfrido Rivera.

Dans l’ombre d’un chapiteau de cirque, La dernière balade de Buster Keaton fait briller la figure mythique du cinéma muet, l’homme à la triste figure qui fait rire.S’inspirant de la langue surréaliste de El Paseo de Buster Keaton du poète andalou Garcia Lorca, la troupe inscrit le héros du cinéma muet dans sa balade à elle.(…)

Les interprètes manipulateurs de poupées Keaton jouent les marionnettistes acrobates à merveille, assis et recroquevillés dans les fameuses valises de voyage ou bien seuls à bicyclette, ils parcourent avec cœur les chemins inexplorés de la mémoire.(…) Il est impossible de répertorier toutes les images qui font mouche sur ce plateau de théâtre créatif – une piste réelle de cirque… »

hottellotheatre.wordpress.com
Véronique Hotte
LE PITCH

Où l’on voit la déchéance inéluctable d’un vieillard célèbre mais oublié: Buster Keaton ! La seule échappatoire : sa mémoire, qui nous entraîne avec lui dans un voyage à travers les âges vécus par le fameux acteur « mélancomique » du cinéma muet.

L’AVIS DU FESTIVALIER

C’est un style de théâtre mosaïque qui miroite ici. Tour à tour marionnettistes ou acrobates, les quatre comédiens nous conduisent dans un tourbillon esthétique où la vie côtoie la mort, la beauté, la noirceur, le blanc, le noir, le présent, le passé. A l’image de ces vieux films muets dont Keaton était l’icône. C’est du théâtre sans mot qui nous laisse sans voix tellement c’est beau. Le souci du détail a jusque dans les accessoires qui semblent d’époque, dans l’évocation de la beauté fragile des déchets comme en miroir de la condition humaine, dans la musique réellement jouée en prise directe pour suivre pas à pas la trame du propos gestuel aux doux sons du piano et du bandonéon. Les déambulations-poursuites, en écho au temps qui passe, sont jubilatoires. Sans oublier les effets de lumière, anges-gardiens des tableaux scéniques, tout en clair-obscur. Il n’y a pas de doute, la Compagnie 3 Clés ouvre beaucoup de portes!

Collège de La Salle
AVI – City Local News
Le coup de coeur – De la redacion
Jean-Christophe Gauthier