EXTRAIT DE PRESSE

Sublime Silencio qui évoquant Federico Garcia Lorca, offre un spectacle totalement enchanteur. Où les drapés acrobatiques côtoient la manipulation marionnettiste à taille humaine. Où la musique, troublante et contemporaine, appuie la danse obsessive et répétitive. Et où, malgré le (ou grâce au) silence, le drame se noue dans des draps de coton (…) L’occasion de belles performances, à la fois spectaculaires et doucement poétiques (…) Et quand, à la fin, le trio d’acteurs se démasque enfin, on reste sans voix : comment tous ces rôles, manipuler toutes ces marionnettes en même temps? C’est sans doute tout le secret de Silencio.

Emmanuel Viau

DNA – Saverne – Sarre-Union n°183

(…) Cette adaptation est une prouesse technique permanente qui s’efface devant le sens, la poésie, l’émotion. Heureux Lorca. Heureux ceux qui pourront dire je l’ai vu ! Alain Pécoult -l’hebdo Vaucluse.

Le Comtadin

(…) Nous sommes dans une écriture artistique très élaborée, une clarté dans le langage. Se dégage un vécu de l‘intense. Point n‘est besoin de la parole orale, tout fait sens, tout concourt à l‘évidence (…)

Jacques Barbarin

Le Patriote Hebdo

Sans paroles (…)Silencio, un hommage poétique, et envoûtant à l’oeuvre de Garcia Lorca.

Anne Clausse

Rue du Théâtre

(…) C’est formidablement réussi : on est happé dans cet univers de femmes en deuil, cloîtrées, castrées par la religion et l’autorité maternelle, mais de femmes qui rêvent et qui désirent. Les acteurs manipulateurs de marionnettes, les acteurs-aériens apportent une dimension visuelle incroyable, un pouvoir symbolique fort. (…) Envoûtant.

Dimanche Vaucluse

Le Dauphine

(…) Et oui, Silencio est une oeuvre qui va vous surprendre. C’est un poème visuel, où se mêlent cirque, acrobaties, jeu aérien… L’univers créé est magique. On se demande en sortant, les larmes aux yeux, si tout cela était bien réel. Une adaptation plus qu’originale, Silencio est un superbe hommage à l’oeuvre de Garcia Lorca (…)

Nathalie Lisraelian

Avignon Mag

(…) Silencio, du bon théâtre au goût de cirque.

(…) Silencio plonge le spectateur dans un drôle d’univers, où le tragique côtoie le comique. Un bel hommage à Federico Garcia Lorca (…)

Ouest France

frances-ex-presse

EXTRAIT DE PRESSE